Le scandale du siècle | PPI | Preuves Par Images [ Documentaire ]

PreviousNextPartage :

Le scandale du siècle 1&2


Médecine / Alimentation

Documentaire en deux volumes.

On retrace l’histoire de la découverte des cellules souches ainsi que de leurs rôles anatomiques et physiologiques à travers les propos du docteur André Gernez, radiologue, qui semble avoir été le premier à réviser l’idée admise (dogme) de l’époque en biologie cellulaire que les cellules suivent un double cycle. ébranlant ainsi la communauté médicale et scientifique.

le documentaire vulgarise la genèse physiologique de plusieurs maladies « modernes » (le cancer, l’athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer…) qui à première vue n’ont rien en commun. ses recherches le mèneront par ailleurs à établir un protocole de prévention et d’intervention.

bien qu’appuyer par divers sommités et groupe du milieu médical, il n’en sera pas de même au niveau scientifique moins « praticien ».

Le Scandale du siècle Volume 1
23 décembre 1971 : les américains lancent le plan anti-cancer. Le conseiller du Président Nixon, John Rooney, annonce à toute la presse qu’en 1976, date du bicentenaire de l’indépendance, la victoire sur le cancer serait totale. Fanfaronnade électorale ? Non. Cette déclaration s’appuie sur les découvertes du Docteur André Gernez, médecin français cancérologue et physiopathologiste. Une étude INSERM démontre dès 1971 que le cancer peut être évité dans 93% des cas.

Fin des années 60 le Docteur André Gernez crée son groupe de Biologie: UBI (Union Biologique Internationale). Ses collaborateurs sont : Pr Gellé, Docteur Delahousse, Pr Nihous, Docteur J.Lacaze, Docteur J.P Willem, Docteur M. Dumont, Docteur Deston.

À partir de 1967, André Gernez révolutionne les principes fondamentaux de la biologie. Le Docteur Gernez est en mesure aujourd’hui de contrôler diverses pathologies (le cancer, l’Athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer…). En 2006, quarante ans plus tard, la plupart de ses théories sont reconnues au niveau mondial, sans jamais que son nom ne soit cité.

« Les vérités scientifiques finissent toujours par s’imposer, parce que la vérité ne triomphe jamais, mais ses ennemis finissent par mourir » (Max Planck, Prix Nobel de physique 1918 )

Le scandale du siècle – volume 2
Sujets abordés dans le film:
Le sida, la surmortalité masculine, l’alzheimer, biologie du phénomène religieux, hormone de croissance et maladies dégénératives, les cellules souches, la sclérose en plaques, la schizophrénie, ultra lumière, transfusion sanguine universelle, dépistage du cancer du sein et de la prostate…

André Gernez est le père de la théorie des cellules souches, il révise dans les années soixante le dogme du double cycle cellulaire et de la fixité neuronale. Le Docteur Gernez est en mesure de contrôler le cancer, l’Athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer.

Aussi variées et complexes qu’apparaissent les diverses manifestations des pathologies dégénératives, elles sont contrôlables et réductibles par la même procédure, qui consiste à conformer la sécrétion de l’hormone de croissance à un niveau souhaité.

Fin des années 60, le Docteur Gernez crée son groupe de Biologie : UBI (Union Biologique Internationale). Ses collaborateurs sont : Pr Gellé, Dr Delahousse, Pr Nihous, Dr J. Lacaze, Dr J.P Willem, Dr M. Dumont, Dr Deston.

À partir de 1967 André Gernez révolutionne des principes fondamentaux de la biologie. 23 décembre 1971 : les américains lancent le plan anti-cancer. Le conseiller du Président Nixon, John Rooney, annonce à toute la presse qu’en 1976, date du bicentenaire de l’indépendance, la victoire sur le cancer serait totale. Fanfaronnade électorale ? Non. Cette déclaration s’appuyait sur les découvertes du docteur André Gernez, médecin français cancérologue et physiopathologiste. Grâce à une prévention active, une étude INSERM démontra dès 1971 que le cancer pouvait être évité dans 93% des cas.

Aujourd’hui en 2008, quarante ans plus tard, la plupart de ses théories sont reconnues au niveau mondial, sans que jamais son nom ne soit cité.

Andre Gernez : Le scandale du siecle de Jean-Yves Bilien



Lien 1 . Lien 2
Documentaire lié

L’un des rare documentaire parlant des travaux de Georges Lakhovsky avec sa machine de correction de la vibration des cellules afin de guérir toute sorte de maladies.
Mais n’aborde pas le sujet de Dr Royal Raymond Rife (Voir onglet ‘lien’) qui tout comme Lakhovsky a créé des 1920 une technique permettant de guérir de toute sorte de maladie, peut après sa découverte et ses expérimentations, son laboratoire à brulé et un procès sans aucun fondement a été engager grâce au efforts de Morris Phishbein M.D responsable du journal médical association.
Le laboratoire à été fermé et ce dernier ruiné.
Ce travail aussi brillant que prometteur est tombé dans les oubliettes !

Georges Lakhovsky
Royal Raymond Rife
site du Dr.Gernez
Association

Close

[rb_alert_box style="error"]Vous utilisez une version de navigateur trop ancienne ![/rb_alert_box]